Bienvenue à toi,

 

Un ou une "Persona" est la représentation fictive stéréotypée voire exagérée d'un personnage.

L'origine latine de ce mot nous ramène tout droit aux jeux d'acteurs du théâtre romain. Des acteurs portaient des masques pour caractériser un personnage bien souvent surjoué. Un(e) "Persona" est devenu au fil du temps une personnalité.

Comment te sens-tu en publique ? Ou seul ? As-tu le même comportement, la même personnalité ?

Il est intéressant de voir à quel point nous sommes toutes et tous différents, mais cela n'empêche pas de retrouver chez la plupart d'entre nous différents comportements ou attitudes en fonction de diverses situations. De même que nous avons différentes émotions.

Mais est-ce que l'émotion et la personnalité c'est la même chose ?

Pas vraiment, les émotions sont dits d'une réponse à un stimuli extérieur ou une réaction associée intérieure se produit. De nombreuses contradictions scientifiques viennent créer un véritable océan d'informations sur le sujet. Des articles vont bientôt voir le jour sur le site pour démêler un peu certains nœuds qui nous empêchent de comprendre des choses en nous. La personnalité est plutôt l'ensemble des comportements qui constitue l'individualité d'une personne, avec les émotions et les attitudes. Il existe aussi une notion de vécu quand à la personnalité. Elle s'enrichie avec le temps. Là ou les émotions peuvent paraître soudaines et intemporelles.

Dans quel but je te racontes tout cela ? 

J'ai crée les Talesletter pour répondre un peu à nos questions que nous nous pouvons nous poser sur nos comportements, nos habitudes, nos attitudes, nos ressentis et nos émotions. Une Talesletter est une courte histoire qui pourrait t'aider à conscientiser toutes ces choses qui se passent en nous et dont nous n'avons pas la maîtrise. Elle possède souvent également l'atout d'avoir un outil qui peut directement t'aider à influer sur tes émotions.

Mieux que des mots un passage de Talesletter juste pour toi : 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il était une fois, un peuple que personne ne connaissait, car il était invisible.

Il vivait partout à travers le monde et ne subissait aucune barrière.

Ni linguistique, ni culturelle, ni religieuse, ni physique.

Et tout le monde se respectait, car ce peuple ne faisait qu’un.

Il avait tout de même une particularité. La naissance se déroulait de l’âge mûr, en passant par l’âge adulte et se terminant par l’enfance.

 

Un jour, un être pouvait voir le jour sous la forme d’un aîné. Il arrivait au monde, avec une sagesse et une expérience de la vie considérable. Un peu comme si cet être savait déjà ce qu’il avait à faire sur terre, et l’avait surement déjà réalisé. À noter qu’il connaissait aussi nombre de gens, et je peux même dire que dans ce peuple tous les aînés se connaissaient.

 

Puis, vient l’âge adulte. Un jour, ça va. Et puis le suivant, ça va moins.

Un peu comme si je montais dans un manège à sensations. Tu sais ce manège que l’on appelle « les montagnes russes ». La vie est tant stimulante, elle a tant de choses à m’apprendre que j’en oublie que, fut un temps je possédais une certaine sagesse.

 

Alors, dans ces moments-ci, je souris et je me dis que la vie est belle !

 

Aussi, parfois, je me sens seul.

Comme un mauvais rêve où je me réveille seul face à ma réalité.

Pourtant je regarde à droite, je regarde à gauche et je vois des milliers, des millions…que dis-je ! Des milliards d’humains qui m’ignorent et qui ne songent pas à ce que je pourrais penser, dire ou encore vouloir.

Alors dans ces moments, je m’isole dans un lieu qui m’est le plus sécuritaire. Qu’il existe réellement ou juste dans ma pensée. Je m’assois, et je prends une grande respiration.

Ceci fait, je prends mon téléphone et j’appelle mes amis, car j’avais aussi oublié que fut un temps je connaissais tout le monde. Et d’un doute, d’une peur, je prends confiance et surtout je prends conscience que ces milliards d’êtres et moi ne faisons qu’un.

 

De nouveau, je me dis que la vie est belle !

 

Finalement, j’atteins l’âge de l’enfance.

Cet âge où je dépose tous mes tracas, tous mes soucis au bas de la porte.

Cet âge où je me sens totalement libre et connecté à moi-même.

C’est vrai, si je suis en colère, je crie. Si je suis heureux, je rigole.

Si j’aime mes proches, alors je prouve mon affection. Sans honte et sans gêne.

A cet âge, j’ai compris que la sagesse des aînés me permettent de relativiser et de bien m’entendre avec ma communauté. Tout cela avec le sourire.

Les doutes, et les montagnes russes que j’ai dû gravir dans tous les sens à l’âge adulte me font prendre conscience que la peur est une émotion nécessaire à ma réalisation.

Au dépassement de soi. Et non le frein qui m’empêchait d’évoluer.

Comme cette fois où j’ai eu peur de monter à un arbre, et arrivé au sommet.

Je me suis juste dit : j’ai réussi !

 

Mais qu’ai-je réellement réussi ?

De monter au sommet de l’arbre, ou d’avoir pu dépasser mes peurs ?

Ou les deux ?

 

L’enfance me permet de vivre pleinement mes émotions.

Il doit m’en rester à peu près deux :

 

« L’amour et la peur ».

 

Puisque je sais tout au fond de moi que la joie et l’admiration sont des enfants de l’amour.

Et que la colère et la tristesse sont des enfants de la peur.

Cela veut dire que si je suis heureux, alors, j’ai de la gratitude. Avec cette gratitude, j’ai de l’amour pour cet instant. Si je suis en colère contre quelqu’un, c’est plus en réalité que j’ai peur de ma ou de sa réaction à des propos que je pourrais dire, ou l’autre dire.

Tout cela m'est acquis, car je suis un enfant, et je ne me soucis que de vivre ma vie.

Les besoins de mes émotions sont réalisés, car je possède déjà à l’intérieur de moi tout ce qu’il me faut.

 

Et je suis bien !

 

Savais-tu qu’il est possible de rejoindre ce peuple ?

Il te suffit de le vouloir.

De te détendre et de penser à un moment de ta vie, peu importe l’âge que tu pourrais avoir. Et de repenser à ce moment où tu étais le plus heureux ou la plus heureuse !

Maintenant que tu y es, tente d’y noter un ressenti, une image, un son ou peut-être une émotion ?

C’est ainsi que vit le peuple dont je t’ai parlé. Il est pleinement connecté à lui-même.

Si tu le souhaites, tu peux à tous les moments de ta journée, les rejoindre et pourquoi pas rigoler avec eux.

Les contes d'Aterla

---

Si ce passage t'as plu, tu peux recevoir plus de Talesletter en cliquant sur le bouton juste en dessous : )

 

 

 

 

 

 

Comment fonctionne ce site ?

Des pages ont étés créées  pour t'accompagner dans ton aventure. Picore chacune des parties à ta guise.

- La rubrique Livres où tu trouveras des histoires passionnantes sur les émotions.

- La rubrique Ressources te proposes des outils et techniques pour agir sur tes émotions.

- La rubrique Partenariats si tu souhaites collaborer avec moi sur des projets.

Il ne me reste plus qu'à te souhaiter un bon voyage !

 
 

« La créativité c'est l'intelligence qui s'amuse »

 

Albert Einstein

Rejoins moi sur les réseaux !

  • Instagram
  • Facebook
  • Pinterest
  • LinkedIn

Tous droits réservés © 2020 Grégory Nativel